Français English

Archives

Selectionnez une rubrique, un article ou un numéro du GUIDO

  1 résultats  
TOUS LES ARTICLES :

LE DERNIER N°
• THE GNAOUA
• ARAB-ANDALUSIAN MUSIC
• HISTORY OF A RELIGION

GUIDO N° 45
• TOWARDS CAPE SIM
• DAR SOLTAN AND BORJ EL OUED
• SHELL FISHING
• THE LMAHALOU SPRING

GUIDO N° 44
• THE ZAOUÏAS
• DOORS HAVE THEIR SECRETS
• DATES AND PALM TREES

GUIDO N° 43
• THE TOWNS OF ESSAOUIRA AND SAINT-MALO: TWIN SISTERS OR MIRROR IMAGES OF EACH OTHER ?
• RAFFIA CRAFT MIRO : AN EXCEPTIONAL DESIGNER
• SAFI COASTAL ROAD KASBAH HAMIDOUCH, AGOUZ, SOUIRA KÉDIMA

GUIDO N° 42
• ETERNAL MAGIC YESTERYEAR MEMORIES TODAY’S IMPRESSIONS - !!!!!
• THE SYNAGOGUE SLAT LKALHAL
• SPICES

GUIDO N° 41
• ESSAOUIRA: « A WORLD WITHIN A TOWN »
• THE NATIONAL TEA MUSEUM IN ESSAOUIRA, A CHINESE AND MOROCCAN PARTNERSHIP
• ESSAOUIRA AND ITS REGION ENHANCED BY THE DEVELOPMENT OF THE ARGAN TREE
• A TOP QUALITY SARDINE

GUIDO N° 40
• UNIQUE MODEL SHIPS IN THE MEDINA!
• AN OUTSTANDING ARGAN TREE! YES, BUT WHY?
• THE DROMEDARY CAMEL AND THE BACTRIAN CAMEL
• LEMONS AND THEIR PROPERTIES

GUIDO N° 39
• EDITO N° 39
• MOULAY HASSAN SQUARE
• BREATHE, SWIM AND MOVE AROUND: SUMMER IS HERE!
• THE GNAOUA AND THE FESTIVAL

GUIDO N° 38
• THE ATTIA SYNAGOGUE: A FUTURE MUSEUM OF JUDAISM?
• THE RETURN OF THE BALD IBIS OR GERONTICUS EREMITA
• AÏN AHJAR OR THE « SOURCE FROM THE ROCKS »

GUIDO N° 37
• PUBLIC LETTER-WRITERS, A LONG LASTING TRADE!!
• THE INLAYERS’ COOPERATIVE
• THE MENZEH (OR WAREHOUSE)
• YENNAYER OR BERBER NEW YEAR OR AMAZIGH
• THE BRIDAL VEIL BROOM OR « BILOUGUI »

GUIDO N° 36
• THE PORTUGUESE CHURCH & THE DANISH CONSULATE
• ELEONORA’S FALCON
• FROM ESSAOUIRA TO SIDI KAOUKI DUNES, DESERTED BEACHES AND FISHERMEN’S VILLAGES

GUIDO N° 35
• REED CRAFTSMEN
• SAFI : THE MEDINA AND THE MARABOUT ALONG THE COAST
• TOWN ZAPPING
• THE TRAVELLER’S TREE OR RAVENALA MADAGASCARIENSIS

GUIDO N° 34
• THE SLAT LAKLHAL SYNAGOGUE
• THE DONKEY: NOT SO STUBBORN!

GUIDO N° 33
• ORGANIC HORSEHAIR : AN OLD STORY!
• FROM OLIVE TO OIL ! : ZITOUN, ZITOUNA, ZIT…
• BLACK OLIVE JAM
• THE TRACKS AROUND SIDI KAOUKI

GUIDO N° 32
• BEACONS AND SEA MARKS : REFERENCE POINTS FOR SAILORS
• WELL BEING CENTRES
• SAFI

GUIDO N° 31
• GNAOUA AND WORLD MUSIC
• A NEW LIFE FOR THE INDUSTRIAL ZONE?
• AZEMMOUR
• THE TAZOTA
• GATHERED IN THE PAPERS AS DAYS WENT BY

GUIDO N° 30
• ESSAOUIRA, THE « EVER-CHANGING »
• THE CAFÉ-HÔTEL AABDI AND THE AABDA TRIBE
• WATCHTOWER-MOUCHARABIEH-PEEPHOLE
• GREEN TOURISM IN IDA OUGOURD
• IN-CITY ZAPPING

GUIDO N° 29
• THE CLOCK
• LA FIXATION DES DUNES À ESSAOUIRA
• THE WATIER STATION - MOULAY BOUZERKTOUN
• BEAUTY SECRETS FROM MOROCCAN WOMEN
• TOWN ZAPPING

GUIDO N° 28
• FESTIVAL OF THE ATLANTIC ANDALUSIAS 2010
• TOWN CHECK
• PARADISE VALLEY

GUIDO N° 27
• THE WOOL SOUK IN ESSAOUIRA, A VANISHING ACTIVITY
• REHABILITATION OF THE ESSAOUIRA MELLAH AND OF THE SCALA AREA
• TAGENZA AND GARA GARA

GUIDO N° 26
• EDITO N° 26
• FLOODING, THE BRIDGES OF DIABET
• THE ZERRAR DAM
• SIDI MOGDUL
• OUALIDIA OR WALIDIA

GUIDO N° 25
• ALICE’S LOOKING GLASS : IOSU URIZ
• THE SOAPS OF MOGADOR

• HAMMAM AND SPA
• ITINERARY IN THE RED TOWN

GUIDO N° 24
• STREET ART
• THE ARGAN OIL FROM SIDI YASSINE
• A TOUR TO NEKNAFA AND ITS « SPA »

GUIDO N° 23
• LOGBOOK ENTRIES : MEMORIES OF THE PORT
• THE SQALAS
• THE WATER
• A TOUR OF THE COASTLINE AROUND ESSAOUIRA

GUIDO N° 22

GUIDO N° 13
• EDITO N° 13

Guido : 32 - ANDRÉ MÉNARD

Essaouira Mogador, histoire d’un destin singulier

Entre le VIIe siècle avant Jésus-Christ et le Ve siècle de l’ère chrétienne, il n’est question que de l’île d’Essaouira où les Phéniciens puis les Romains s’installèrent pour faire du commerce avec les habitants de la côte ou, surtout, pour exploiter le murex nécessaire à la production de la pourpre tant recherchée à Rome.

Après la chute de l’Empire romain, et pendant mille ans, on n’entendra plus parler d’Essaouira.
Nous profiterons donc de cette longue page blanche pour regarder le Maroc se constituer, les arabes y apporter leur religion, leur langue et leur culture, et les tribus, éparses et indépendantes, nomades ou sédentaires, accepter l’autorité de chefs fédérateurs.

C’est un sultan alaouite visionnaire qui, au XVIIIe siècle, permit à Essaouira de connaître un destin exceptionnel : pendant un siècle et demi, elle occupera la première place parmi les ports marocains grâce au trafic commercial nourri avec les grandes places maritimes d’Europe. Et nous la verrons aussi, cette petite ville, mettre en relation l’Europe et même l’Amérique, avec l’Afrique Noire grâce aux immenses caravanes chamelières qui reliaient la côte méditerranéenne à Tombouctou en passant par Fès et Sijilmassa.

Jusqu’à la fin du XIXe siècle, Essaouira aura tout connu : prospérité et récession, faveur des sultans et disgrâce, épidémies et razzias, bombardements même ! Et puis, rattrapée par la modernité, elle verra son commerce péricliter et, peu à peu, entrera dans les rangs de l’oubli. Petite ville de province autant du protectorat, elle accueillera l’été les colons de l’intérieur, avides de fraîcheur. L’indépendance en fera un modeste centre administratif parmi d’autres et, pendant des années, seuls de rares touristes avisés sauront bénéficier des attraits de ce petit port tranquille au charme suranné aux habitants si accueillant.

À la fin du XXe siècle, le développement croissant du tourisme et l’intérêt soudain des médias viendront sortir notre belle endormie de sa léthargie et la voici aujourd’hui, à nouveau sur le devant de la scène, choisie par le roi Mohammed VI pour devenir l’un des premiers pôles touristiques du Maroc…

André Ménard, agrégé de l’université, a passé les vingt premières années de sa vie professionnelle au Maroc où il fut tour à tour instituteur, professeur de lycée puis à l’université de Rabat avant d’assurer, à sa création, la direction de l’institut Supérieur de Tourisme de Tanger. Il a publié un guide touristique sur cette ville. Aujourd’hui retraité et quand il n’est pas en voyage, il partage son temps entre sa Sarthe natale et Essaouira.

Son livre est actuellement sorti en librairie en France et devrait rejoindre les étalages des librairies marocaines ce mois ci. Certains qui auront anticipé cette lecture certifient le résultat de ce travail mené avec rigueur et une bonne plume, accessible dans sa lecture à tous, qui le rendent agréable à lire et passionnant par ses informations.

Vivement qu’il sorte dans nos librairies marocaines (on le trouve dans les rayons en France depuis le mois de juillet), que les nombreux amoureux de Mogador /Essaouira, puissent se le procurer pour compléter leur bibliothèque sur l’histoire de la ville à travers celle du Maroc.