Français English

Archives

Selectionnez une rubrique, un article ou un numéro du GUIDO

  1 résultats  
TOUS LES ARTICLES :

LE DERNIER N°
• THE GNAOUA
• ARAB-ANDALUSIAN MUSIC
• HISTORY OF A RELIGION

GUIDO N° 45
• TOWARDS CAPE SIM
• DAR SOLTAN AND BORJ EL OUED
• SHELL FISHING
• THE LMAHALOU SPRING

GUIDO N° 44
• THE ZAOUÏAS
• DOORS HAVE THEIR SECRETS
• DATES AND PALM TREES

GUIDO N° 43
• THE TOWNS OF ESSAOUIRA AND SAINT-MALO: TWIN SISTERS OR MIRROR IMAGES OF EACH OTHER ?
• RAFFIA CRAFT MIRO : AN EXCEPTIONAL DESIGNER
• SAFI COASTAL ROAD KASBAH HAMIDOUCH, AGOUZ, SOUIRA KÉDIMA

GUIDO N° 42
• ETERNAL MAGIC YESTERYEAR MEMORIES TODAY’S IMPRESSIONS - !!!!!
• THE SYNAGOGUE SLAT LKALHAL
• SPICES

GUIDO N° 41
• ESSAOUIRA: « A WORLD WITHIN A TOWN »
• THE NATIONAL TEA MUSEUM IN ESSAOUIRA, A CHINESE AND MOROCCAN PARTNERSHIP
• ESSAOUIRA AND ITS REGION ENHANCED BY THE DEVELOPMENT OF THE ARGAN TREE
• A TOP QUALITY SARDINE

GUIDO N° 40
• UNIQUE MODEL SHIPS IN THE MEDINA!
• AN OUTSTANDING ARGAN TREE! YES, BUT WHY?
• THE DROMEDARY CAMEL AND THE BACTRIAN CAMEL
• LEMONS AND THEIR PROPERTIES

GUIDO N° 39
• EDITO N° 39
• MOULAY HASSAN SQUARE
• BREATHE, SWIM AND MOVE AROUND: SUMMER IS HERE!
• THE GNAOUA AND THE FESTIVAL

GUIDO N° 38
• THE ATTIA SYNAGOGUE: A FUTURE MUSEUM OF JUDAISM?
• THE RETURN OF THE BALD IBIS OR GERONTICUS EREMITA
• AÏN AHJAR OR THE « SOURCE FROM THE ROCKS »

GUIDO N° 37
• PUBLIC LETTER-WRITERS, A LONG LASTING TRADE!!
• THE INLAYERS’ COOPERATIVE
• THE MENZEH (OR WAREHOUSE)
• YENNAYER OR BERBER NEW YEAR OR AMAZIGH
• THE BRIDAL VEIL BROOM OR « BILOUGUI »

GUIDO N° 36
• THE PORTUGUESE CHURCH & THE DANISH CONSULATE
• ELEONORA’S FALCON
• FROM ESSAOUIRA TO SIDI KAOUKI DUNES, DESERTED BEACHES AND FISHERMEN’S VILLAGES

GUIDO N° 35
• REED CRAFTSMEN
• SAFI : THE MEDINA AND THE MARABOUT ALONG THE COAST
• TOWN ZAPPING
• THE TRAVELLER’S TREE OR RAVENALA MADAGASCARIENSIS

GUIDO N° 34
• THE SLAT LAKLHAL SYNAGOGUE
• THE DONKEY: NOT SO STUBBORN!

GUIDO N° 33
• ORGANIC HORSEHAIR : AN OLD STORY!
• FROM OLIVE TO OIL ! : ZITOUN, ZITOUNA, ZIT…
• BLACK OLIVE JAM
• THE TRACKS AROUND SIDI KAOUKI

GUIDO N° 32
• BEACONS AND SEA MARKS : REFERENCE POINTS FOR SAILORS
• WELL BEING CENTRES
• SAFI

GUIDO N° 31
• GNAOUA AND WORLD MUSIC
• A NEW LIFE FOR THE INDUSTRIAL ZONE?
• AZEMMOUR
• THE TAZOTA
• GATHERED IN THE PAPERS AS DAYS WENT BY

GUIDO N° 30
• ESSAOUIRA, THE « EVER-CHANGING »
• THE CAFÉ-HÔTEL AABDI AND THE AABDA TRIBE
• WATCHTOWER-MOUCHARABIEH-PEEPHOLE
• GREEN TOURISM IN IDA OUGOURD
• IN-CITY ZAPPING

GUIDO N° 29
• THE CLOCK
• LA FIXATION DES DUNES À ESSAOUIRA
• THE WATIER STATION - MOULAY BOUZERKTOUN
• BEAUTY SECRETS FROM MOROCCAN WOMEN
• TOWN ZAPPING

GUIDO N° 28
• FESTIVAL OF THE ATLANTIC ANDALUSIAS 2010
• TOWN CHECK
• PARADISE VALLEY

GUIDO N° 27
• THE WOOL SOUK IN ESSAOUIRA, A VANISHING ACTIVITY
• REHABILITATION OF THE ESSAOUIRA MELLAH AND OF THE SCALA AREA
• TAGENZA AND GARA GARA

GUIDO N° 26
• EDITO N° 26
• FLOODING, THE BRIDGES OF DIABET
• THE ZERRAR DAM
• SIDI MOGDUL
• OUALIDIA OR WALIDIA

GUIDO N° 25
• ALICE’S LOOKING GLASS : IOSU URIZ
• THE SOAPS OF MOGADOR

• HAMMAM AND SPA
• ITINERARY IN THE RED TOWN

GUIDO N° 24
• STREET ART
• THE ARGAN OIL FROM SIDI YASSINE
• A TOUR TO NEKNAFA AND ITS « SPA »

GUIDO N° 23
• LOGBOOK ENTRIES : MEMORIES OF THE PORT
• THE SQALAS
• THE WATER
• A TOUR OF THE COASTLINE AROUND ESSAOUIRA

GUIDO N° 22

GUIDO N° 13
• EDITO N° 13

Guido : 32 - BABAHOUM

On pourrait croire qu’il n’a jamais quitté son village et ses collines arides plantées d’arganiers cruels et intouchables.

Certes, il peint avec une splendide simplicité toutes ces scènes de la vie quotidienne, le souk, la caravane, les chèvres dans les arbres, les faiseuses d’huile, les paysans au travail et tous leurs animaux, mais il peint aussi ce que son imaginaire lui dicte et qu’il ne voit pas ou n ’a peut -être jamais vu, des créatures étranges, des murs de grande ville derrière des tentes, des lutteurs mais est-ce bien des lutteurs ?.

Ici un paysage immense et fleuri, là un lac poissonneux dans une oasis fraîche et paisible, cette étonnante peinture qui ne connaît aucune perspective et qui force le poète à voir la mer dans le ciel, entraînant le spectateur dans un merveilleux voyage à la rencontre d’un monde dur mais chaleureux, où des vieillards édentés ronchonnent sur des ânes impassibles en agitant leurs cannes pour s’assurer le respect des femmes qui travaillent et des enfants qui se moquent.

Babahoum utilise le stylo Bic pour ses dessins et l’aquarelle pour ses couleurs, une aquarelle sombre plus ou moins diluée dont il a le secret, il travaille souvent sur des cartons d’emballages récupérés, sa technique ne lui permet pas d’aller au-delà du plat mais lorsque sa tête « s’envole » et que sa main frémit, ce qui jaillit alors est le plus pur et le plus vivant des trésors de l’art naïf et populaire.

Déchaussez-vous et acceptez humblement l’hospitalité paisible et sans fards de la peinture de Babahoum …..
BABAHOUM est représenté par la galerie DAMGAARD, Essaouira et a exposé au printemps dernier à l’AFME.