Français English

Archives

Selectionnez une rubrique, un article ou un numéro du GUIDO

  1 résultats  
TOUS LES ARTICLES :

LE DERNIER N°
• THE GNAOUA
• ARAB-ANDALUSIAN MUSIC
• HISTORY OF A RELIGION

GUIDO N° 45
• TOWARDS CAPE SIM
• DAR SOLTAN AND BORJ EL OUED
• SHELL FISHING
• THE LMAHALOU SPRING

GUIDO N° 44
• THE ZAOUÏAS
• DOORS HAVE THEIR SECRETS
• DATES AND PALM TREES

GUIDO N° 43
• THE TOWNS OF ESSAOUIRA AND SAINT-MALO: TWIN SISTERS OR MIRROR IMAGES OF EACH OTHER ?
• RAFFIA CRAFT MIRO : AN EXCEPTIONAL DESIGNER
• SAFI COASTAL ROAD KASBAH HAMIDOUCH, AGOUZ, SOUIRA KÉDIMA

GUIDO N° 42
• ETERNAL MAGIC YESTERYEAR MEMORIES TODAY’S IMPRESSIONS - !!!!!
• THE SYNAGOGUE SLAT LKALHAL
• SPICES

GUIDO N° 41
• ESSAOUIRA: « A WORLD WITHIN A TOWN »
• THE NATIONAL TEA MUSEUM IN ESSAOUIRA, A CHINESE AND MOROCCAN PARTNERSHIP
• ESSAOUIRA AND ITS REGION ENHANCED BY THE DEVELOPMENT OF THE ARGAN TREE
• A TOP QUALITY SARDINE

GUIDO N° 40
• UNIQUE MODEL SHIPS IN THE MEDINA!
• AN OUTSTANDING ARGAN TREE! YES, BUT WHY?
• THE DROMEDARY CAMEL AND THE BACTRIAN CAMEL
• LEMONS AND THEIR PROPERTIES

GUIDO N° 39
• EDITO N° 39
• MOULAY HASSAN SQUARE
• BREATHE, SWIM AND MOVE AROUND: SUMMER IS HERE!
• THE GNAOUA AND THE FESTIVAL

GUIDO N° 38
• THE ATTIA SYNAGOGUE: A FUTURE MUSEUM OF JUDAISM?
• THE RETURN OF THE BALD IBIS OR GERONTICUS EREMITA
• AÏN AHJAR OR THE « SOURCE FROM THE ROCKS »

GUIDO N° 37
• PUBLIC LETTER-WRITERS, A LONG LASTING TRADE!!
• THE INLAYERS’ COOPERATIVE
• THE MENZEH (OR WAREHOUSE)
• YENNAYER OR BERBER NEW YEAR OR AMAZIGH
• THE BRIDAL VEIL BROOM OR « BILOUGUI »

GUIDO N° 36
• THE PORTUGUESE CHURCH & THE DANISH CONSULATE
• ELEONORA’S FALCON
• FROM ESSAOUIRA TO SIDI KAOUKI DUNES, DESERTED BEACHES AND FISHERMEN’S VILLAGES

GUIDO N° 35
• REED CRAFTSMEN
• SAFI : THE MEDINA AND THE MARABOUT ALONG THE COAST
• TOWN ZAPPING
• THE TRAVELLER’S TREE OR RAVENALA MADAGASCARIENSIS

GUIDO N° 34
• THE SLAT LAKLHAL SYNAGOGUE
• THE DONKEY: NOT SO STUBBORN!

GUIDO N° 33
• ORGANIC HORSEHAIR : AN OLD STORY!
• FROM OLIVE TO OIL ! : ZITOUN, ZITOUNA, ZIT…
• BLACK OLIVE JAM
• THE TRACKS AROUND SIDI KAOUKI

GUIDO N° 32
• BEACONS AND SEA MARKS : REFERENCE POINTS FOR SAILORS
• WELL BEING CENTRES
• SAFI

GUIDO N° 31
• GNAOUA AND WORLD MUSIC
• A NEW LIFE FOR THE INDUSTRIAL ZONE?
• AZEMMOUR
• THE TAZOTA
• GATHERED IN THE PAPERS AS DAYS WENT BY

GUIDO N° 30
• ESSAOUIRA, THE « EVER-CHANGING »
• THE CAFÉ-HÔTEL AABDI AND THE AABDA TRIBE
• WATCHTOWER-MOUCHARABIEH-PEEPHOLE
• GREEN TOURISM IN IDA OUGOURD
• IN-CITY ZAPPING

GUIDO N° 29
• THE CLOCK
• LA FIXATION DES DUNES À ESSAOUIRA
• THE WATIER STATION - MOULAY BOUZERKTOUN
• BEAUTY SECRETS FROM MOROCCAN WOMEN
• TOWN ZAPPING

GUIDO N° 28
• FESTIVAL OF THE ATLANTIC ANDALUSIAS 2010
• TOWN CHECK
• PARADISE VALLEY

GUIDO N° 27
• THE WOOL SOUK IN ESSAOUIRA, A VANISHING ACTIVITY
• REHABILITATION OF THE ESSAOUIRA MELLAH AND OF THE SCALA AREA
• TAGENZA AND GARA GARA

GUIDO N° 26
• EDITO N° 26
• FLOODING, THE BRIDGES OF DIABET
• THE ZERRAR DAM
• SIDI MOGDUL
• OUALIDIA OR WALIDIA

GUIDO N° 25
• ALICE’S LOOKING GLASS : IOSU URIZ
• THE SOAPS OF MOGADOR

• HAMMAM AND SPA
• ITINERARY IN THE RED TOWN

GUIDO N° 24
• STREET ART
• THE ARGAN OIL FROM SIDI YASSINE
• A TOUR TO NEKNAFA AND ITS « SPA »

GUIDO N° 23
• LOGBOOK ENTRIES : MEMORIES OF THE PORT
• THE SQALAS
• THE WATER
• A TOUR OF THE COASTLINE AROUND ESSAOUIRA

GUIDO N° 22

GUIDO N° 13
• EDITO N° 13

Guido : 36 - RETOUR SUR LE FESTIVAL GNAOUA JUIN 2012

La dernière et quinzième édition du festival gnaoua et musiques du monde s’est tenu du 20 au 23 juin dernier dans une ambiance festive, avec des concerts de qualité dans une atmosphère détendue et sans incident majeur.

Magiques et magnifiques les Gnaoua se sont fait entendre sur les places et dans les rues d’Essaouira comme chaque année en juin. En cette année anniversaire pas comme les autres, de belles fantasias se tenaient sur la plage, annulée pour cause de grand vent une journée : « fantasia » est un mot qui désigne une course traditionnelle de chevaux fondée sur une approche spirituelle à l’instar de la musique gnaoua.

Lors de cette course, plusieurs groupes de cavaliers vêtus d’habits traditionnels font galoper leurs chevaux tout en restant alignés avec l’objectif de tirer un coup de feu synchronisé en direction du ciel.

Inspirée des guerres auxquelles ont participées les Berbères, cette course rappelle la manière dont les soldats rentraient chez eux pour célébrer leur victoire.

Chaque année depuis 1998, le Festival gnaoua et musiques du monde célèbre la musique traditionnelle Gnaoua, un mélange de rythmes d’Afrique subsaharienne et berbère, dans la ville d’Essaouira au Maroc. Ici, les Maâlems sont chez eux.

Leurs chants et complaintes sont nés sur cette terre de transit, accueillante, ouverte sur les cultures du monde. Du jazz, de l’électro rock, des rythmes africains, de la musique soufie, du jazz latino, du hip hop ou des musiques venues des quatre coins de la planète qui se mêlent à la musique gnaoua lors de moments intenses de fusion. Aucune âme musicale n’est délaissée.

A l’affiche de cette 15ème édition : la diva malienne Oumou Sangaré, le pianiste allemand Joachim Kühn, Majid Bekkas, Ramon Lopez & les Gnaouas de Salé ou encore le maâlem Abdeslam Alikane et sa troupe Tyour Gnaoua. De nombreux autres excellents musiciens encore ainsi que de jeunes débutants venus se frotter aux « maîtres » aurons animé ces quatre jours musicaux sur divers sites dans la ville dont, nouveau lieu cette année, la terrasse du bastion de Bab Marrakech, intimiste et la tête dans les étoiles sur fond de rythmes parfois endiablés.

Le guitariste français de jazz Sylvain Luc, venu à Essaouira accompagné de son trio pour s’imprégner des rythmes et du style tout à fait uniques qu’on retrouve dans la musique traditionnelle Gnaoua aura fait le concert d’ouverture. Oumou Sangaré, l’une des stars présentes cette année au festival, diva d’origine malienne, a comblé la foule avec sa voix exceptionnelle et son sourire qui ne l’est pas moins.

Des moments forts ont accompagné les soirées de concerts : répétitions très gaies dans différentes maisons et hôtels de la ville, heures magiques avec « L’Arbre à palabres » animés par Emmanuelle Honorin qui recevait les musiciens sur la terrasse de l’Alliance Franco-Marocaine pour des échanges et des moments musicaux rares, spectacles improvisés dans les rues etc., ainsi qu’un forum qui se tenait sur le thème « sociétés en mouvement, culture en liberté ».

En quelques années, la ville d’Essaouira sera devenue le Woodstock marocain dans des temps d’échanges intenses et de partages.